Le garde temps, céramique noire

91,53 bitcoins
21 600 €

Lorsque la Maison Corum créa la montre Golden Bridge en 1980, son fondateur René Bannwart se doutait-il qu’il venait de lancer un modèle qui allait devenir non seulement un des piliers de son entreprise mais également une icône de l’horlogerie suisse.

Le design étonnant de ce garde-temps tout en transparence s’inscrivait certes dans la philosophie d’une marque qui souhaita dès sa fondation se placer à l’avant-garde de l’industrie horlogère. Il venait compléter une collection déjà très créative au sein de laquelle figuraient, entre autres, deux modèles promis à un bel avenir : la très sportive montre Admiral’s Cup, et l’élégante Romvlvs. Mais il touchait également à un domaine de l’horlogerie dans lequel fort peu de manufactures horlogères avaient choisi de se risquer : celui du mouvement « baguette ».

Trente ans plus tard, ce mouvement, devenu depuis mythique, reste un véritable tour de force et une expression horlogère unique en son genre. Composé de 140 éléments disposés dans un parallélépipède rectangle de 33 mm de longueur, 3 mm de largeur et moins de 5 mm d’épaisseur, c’est un chef d’œuvre de micromécanique disposant d’un balancier à inertie variable, d’un barillet à brides glissantes, d’une réserve de marche de 40 heures, d’une fréquence de 4 Hertz, lui assurant fiabilité et précision, et de ponts et de platine en or massif, gravés à la main… La liste est impressionnante, surtout lorsque l’on sait que ce minuscule calibre a en outre l’élégance de dévoiler tous ses secrets : vu de côté, on peut en effet admirer son train de rouages en mouvement, comme flottant entre deux lignes d’or… À ce niveau là de miniaturisation, il y a peu d’autres prétendants.

Acheter sur place
via : chronopassion.com
à partager sur
Vendu chez ChronoPassion  - 
271 Rue Saint-Honoré 75001 Paris

Dans la même catégorie : Equipement